Les débuts de La Machinerie

Avant d’arriver rue des Jacobins puis quartier Gare-La Vallée, La Machinerie était un prototype de fablab de 18m² au cœur du quartier Saint-Leu !

La petite histoire

Premier fablab, au 30 rue St-Leu

La Machinerie, c’est au départ une rencontre entre deux initiatives amiénoises. La première, Etoele, souhaite développer un atelier de fabrication ouvert à tous. La seconde, Utopic, est née d’un voyage de six mois en vélo à travers la France pour rencontrer les hommes et femmes, acteurs de la transition vers un autre modèle de société. Ensemble ils imaginent alors un espace ouvert, lieu de partage, d’échange de pensées et de savoirs. L’association est fondée en avril 2014 et s’installe en septembre de la même année dans un petit espace rue des Jacobins.

Le Fablab (laboratoire de fabrication) et le coworking (espace de travail partagé) sont les deux projets fondateurs auxquels viennent s’ajouter d’autres activités : une coboutique, des projets autour de la robotique (OpenBot) et de l’accès au numérique pour tous (Make it Fab), puis mise en place d’un incubateur de projet (Starter). En octobre 2016, trois ans après nos débuts, La Machinerie reçoit le Prix ESS de l’innovation sociale, remis par la Secrétaire d’Etat à l’ESS Martine Pinville et par le Conseil National des CRESS (CNCRES).

Au départ, quelques machines et adhérents

Pour résumer, La Machinerie c’est un grand tiers-lieu amiénois qui se compose aujourd’hui d’une équipe pluridisciplinaire, d’un conseil d’administration de 10 personnes, d’une vingtaine de coworkers permanents et plus de 250 adhérents qui viennent tout au long de l’année. En juillet nous entamerons un nouveau chapitre avec ce déménagement qui va impacter la surface, l’équipe et notre modèle économique.