Nous recrutons un.e Médiateur.trice scientifique et technique

Nous recrutons un.e personne chargée du développement de la médiation scientifique et technique au sein de l’équipe du FABLAB, pour démarrage dés que possible. Contrat CDD plein temps de un an, avec l’objectif de pérenniser le poste à terme.

lire la suite « Nous recrutons un.e Médiateur.trice scientifique et technique »

Découvrez le rapport d’activités 2019-20 !

Édito

Production (massive) de visières, blouses, prototypes électroniques, coordination des productions, échanges et co-conception avec le réseau mondial“. C’est ainsi que pendant la période “COVID”, La Machinerie s’est mobilisée et comme partout ailleurs, a démontré l’utilité des FabLabs comme espaces et ressources adaptés aux situations d’urgence, dans l’organisation des initiatives citoyennes et la production de réponses techniques..

Il faut remercier ici les soignants évidemment, les salarié.e.s de l’association, les bénévoles, les équipes du Lycée Edouard Branly, l’ESAD d’Amiens, nos partenaires du PAE d’Etouvie et Amiens Métropole, la MPT de Rivery, Electrolab, la MAIF, la fondation Orange et la fondation de France pour leur action et leur soutien sous toutes les formes.

Ce n’est pas une surprise, la résilience est dans la nature des FabLabs.

Mais revenons sur ce que nous sommes. Les FabLabs sont un réseau de lieux de transmission et de fabrication, adossé au réseau numérique mondial, immatériel – mais pas virtuel – dans lequel Individus, chercheurs, organisations privées et publiques, échangent , conçoivent, co-produisent les ressources (connaissances) et outils, le plus souvent Open Source.

Les FabLabs et Internet sont inextricables et les lieux de fabrication sont progressivement devenus eux-même une composante du réseau numérique mondial, dans ce que l’on pourrait appeler l’Industrie de la connaissance, qui préfigure certainement la prochaine base de notre économie, après le productivisme et l’extractivisme.

Parallèlement, l’entrée de l’Open Source dans le “matériel” avec Arduino et les premières machines Open Source en 2007, a rendu possible aujourd’hui la production de modèles et programmes pour piloter et auto-construire presque toutes les machines d’un FabLab dans un autre FabLab (SuperLab). Après les “Machines qui font des machines”, ce sont les “FabLabs qui font des FabLabs”.

L’intégration de La Machinerie dans le réseau mondial a été un engagement préalable à la fondation de l’association, quand j’ai choisi de suivre la déjà célèbre formation, Fab Academy en 2014, au fabLab d’Amsterdam, l’un des deux lieux accueillant alors cette formation en Europe.

L’ouverture depuis 2019 de cette même formation dans nos murs Amiénois, comme noeud du réseau est une étape importante et correspond aux objectifs fixés par les fondateurs de l’association. Au delà de la formation, c’est un lien quotidien avec les plus de 80 FabLabs participant et les quelque 250 Étudiant-e-s situé-e-s partout dans le monde, que nous entretenons et mettons à la disposition de tou-te-s.

Le “Monde d’après” ?

La Machinerie, à la fois comme lieu et collectif lié à son territoire et ses habitant-e-s,  a aussi pour objet de s’affirmer comme support des transitions écologiques et sociales, qu’elles soient coordonnées ou pas (c’est à dire en préparation et en réaction). Repenser le (co)travail comme moyen de (co)production Intellectuelle et matérielle distribuées (i.e. décentralisée), être le support de coopération et diffusion d’outils numériques, faire le lien avec le réseau, le dernier maillon.

Se pose la question de la volonté politique, du soutien et des financements sur notre territoire. La Machinerie a été directement impactée par la situation sanitaire, avec une fermeture complète de nos locaux au public et l’annulation de tous les Ateliers et évènements. Notre réouverture reste complexe, comme pour les autres espaces ouverts au public. 

De nouvelles modalités d’accès sont mises  en place pour assurer la sécurité de tou-te-s dans l’atelier partagé et l’espace de CoWorking. Cette situation de rupture nous amène à repenser notre propre fonctionnement, à prendre soin de nous-même et des autres pour mieux résister aux crises et augmenter notre capacité d’agir pour et avec les habitant.e.s. 

Nous travaillons donc plus que jamais à consolider le financement de nos activités à destination du public, par des modalités de fonctionnement plus pérennes avec les collectivités, plutôt que des appels à projet ponctuels ou conventions annuelles.

Sur cet aspect financier, le coût de notre local est également une contrainte forte. Nous avons proposé de discuter avec notre bailleur, une diminution de ce montant pour les années à venir, de sorte que nous puissions penser une programmation sur plusieurs années, travailler le temps long. Un conventionnement pluriannuel & multi-partenarial ou une forme de délégation de service public nous semblent adaptés pour inscrire cette durabilité et engagements mutuels. Les fabLabs ou espaces de coworkings, autrement appelés tiers lieux sont aujourd’hui un élément d’attractivité et de développement des territoires au même titre qu’une bibliothèque ou une cité des sciences. Charge à nous de convaincre. Charge à nos partenaires de nous accompagner dans des délais raisonnables et de nous soutenir. Plus largement, si l’on veut accompagner une transition de notre société (révolution numérique, changement climatique, etc.), c’est dans les dynamiques citoyennes que la collectivité doit investir, pour laisser la place aux expérimentations et être un “Territoire Laboratoire”: L’Enseignement, la Recherche, la production distribuée, une nouvelle Industrie, les mobilités douces, etc.

En attendant que les collectivités prennent pleinement conscience de la nécessité de conduire et accompagner la bifurcation vers un système soutenable, solvable et désirable, La Machinerie, comme d’autres, poursuit ses efforts pour Exister et produire des éléments de transition sur le territoire :

  • C’est le cas avec la labellisation Nationale “Fabrique numérique de Territoires” obtenue cette année avec nos partenaires La Briqueterie, l’île aux fruits, la Maison du colonel, le Lieu Artistique Mutualisé et le centre social ALCO. Cette reconnaissance ouvre la voie vers de nouvelles coopérations et projets des partenaires locaux,
  • C’est également le cas avec l’ouverture du FabLab d’Etouvie et à la Maison pour tous de Rivery, que nous accompagnons par le choix des équipements, la formation des équipes et des interventions croisées.
  • Pour développer une économie au service de l’humain, nous continuons d’accompagner des initiatives entrepreneuriales locales à caractère social & environnemental, à travers notre incubateur Starter, intégré aux dispositifs FabLab & CoWorking.

Pour amplifier nos actions et soutenir les vôtres, le collectif que nous sommes a besoin de forces et de moyens.

C’est pourquoi nous avons décidé en Conseil d’Administration, de nous engager dans une dynamique inclusive en réfléchissant à la transformation de notre association en Coopérative, de type SCIC, donnant une place structurante aux collectivités, à des entreprises et d’autres partenaires dans une dynamique collective.

Nous engageons également la réflexion pour permettre une plus grande implication des adhérents du FabLab dans le fonctionnement de l’Atelier et sa gestion collective.

Pour finir, je me permets d’évoquer deux lectures parmi celles qui ont nourri cette drôle de période :

  • Ecotopia (Ernest Callenbach), une dystopie positive dont on aimerait voir la réalisation concrète, un livre qui fait du bien, écrit en 1975 et plus actuel que jamais.
  • Bifurquer (Bernard Stiegler), livre collectif impliquant des mouvements citoyens, réalisé sous la direction de bernard Stiegler, philosophe, penseur des relations entre  la  technique et société. On y établit un cadre théorique et pratique pour la mise en oeuvre de “Territoires Laboratoires”. “Dans ces territoires, il s’agit d’expérimenter une économie contributive élaborée localement, dans le cadre d’une méthode inédite de recherche associant tous les acteurs (habitants, entreprises, associations, élus, chercheurs, etc.) et leur permettant de dessiner des voies de transition tout à la fois soutenables, solvables et désirables.”
    Bernard Stiegler  nous a quittés le 5 août 2020 mais nous laisse une oeuvre contemporaine et riche, taillée pour l’Action !

Jean-Baptiste HEREN, Président

lire la suite « Découvrez le rapport d’activités 2019-20 ! »

LA MACHINERIE à Hambourg pour un Workshop XYZ

Dans le cadre de ses activités de mise en lien et découverte de projets réellement innovants et porteurs de valeurs, une équipe Machinerie s’est rendue à Hambourg pour participer à un workshop dédié au Vélo. Pas n’importe quel vélo mais le fer de lance de XYZ Carko bikes, conçu par  N55  &  Till Wolfer, qui nous a accompagné pendant ces trois jours de fabrication.

lire la suite « LA MACHINERIE à Hambourg pour un Workshop XYZ »